Déclaration préalable CFTC au CSE du 13 juillet 2022

Déclaration préalable CFTC au CSE du 13 juillet 202

La direction a décidé unilatéralement de mettre à jour les objectifs dans les briques des objectifs commerciaux et dans la partie managériale (DN Active).

Pour rappel, la mise en place de ces bonus managériaux a été présentée au Comité d’entreprise de février 2017.

Ce système nous semblait déjà complexe à l’époque, mais y ajouter des objectifs non SMART aujourd’hui ne peut que démotiver la population des managers ; coaches, adjoints, directeurs de magasin et missionnés.

Nous vous avons écrit le 4 juillet 2022 et nous comprenons votre réponse de vouloir procéder à certains ajustements pour tenir compte du réel et des enjeux commerciaux à venir, comme pour l’incentive.

Mais nous regrettons, M le Président du CSE, que vous ayez refusé d’échanger avec les élus sur ces données économiques qui vont avoir des répercussions sur l’ensemble des salariés GDT.

Connaissant notre proximité du terrain, vous vous doutez de la longue et non exhaustive liste de questions que nous vous aurions exposée

Aussi pour la CFTC, nous allons nous exprimer par le biais de la déclaration préalable.

Sur la brique 1, expérience client, l’objectif sera de 66% au T4 2022, quand au cours des 3 derniers mois nous n’avons jamais franchi ce niveau d’exigence.

Nous trouvons regrettable d’augmenter autant cet indicateur , sans se concentrer sur la source de l’insatisfaction client et pouvoir l’améliorer.

C’est majoritairement le temps d’attente lié au sous-effectif qui crée l’insatisfaction de nos clients et pourtant vous ne recrutez pas suffisamment.

Le déploiement de la fibre par les sous-traitants a également une part de responsabilité dans cette situation mais nous n’avons aucune action sur cela.

 

Vous savez comme nous que vous ne pouvez pas neutraliser ces deux critères dans la prise en compte du delta sat.

Aujourd’hui nous sommes obligés de quémander à nos client les 5 étoiles : trouvez-vous que c’est une attitude premium ?

Pensez-vous harmoniser le delta sat vers l’indicateur Satisfaction Client, le même que pour l’intéressement, qui est le calcul de la moyenne des étoiles.

Sur le brique 2, Partie individuelle, vous ajoutez les offres pros, intégrez la maison protégée pour 15% de poids de cette brique, alors même que nous avons du mal à nous positionner sur ce marché et objectivez le taux plateau à 1,7% en lieu et place de 1,2%, dans un contexte où la pénurie des composants touche tous les corps de métiers.

On retrouve le même principe par symétrie pour le coefficient multiplicateur pour les incentives vendeur.

Enfin la partie 3, Partie managériale relative aux DN Actives, où on le rappelle il faut que tous les conseillers de vente atteignent au moins un item pour avoir 10% et 2 items pour déclencher les 20%, le taux plateau passe de 1,2 à 1,7 et le taux d’Open de 55% à 70%.

Bien nombreux sont les directeurs de magasin et managers adjoints qui ont déjà fait le calcul de leur perte sèche de rémunération annuelle sur ce sujet.

A l’heure où l’inflation impacte tous les ménages français et où nos managers arrivent depuis deux ans, malgré les différentes crises à maintenir le niveau de performance de leur équipe, nous ne pouvons que constater que vous avez trouvé là un moyen d’économiser un peu plus sur nos salaires et renforcer la politique du travailler plus pour gagner autant, voir moins.

 

Nous vous avons également écrit le 2 mai 2022 sur le coefficient de surperformance appliqué aux ventes des directeurs de magasin, et interpelé sur ce sujet durant le CSE du même mois, nous n’avons pas de réponse.

C’est une double peine pour cette catégorie du personnel de la GdT.

Enfin, votre axe stratégique (abordé dans le cadre de la négociation GPEC qui est en cours), de détecter et former les managers de demain doit s‘accompagnemer d’un environnement dans lequel il leur est possible de faire leur métier et leur donner envie de rester dans notre entreprise.

Il en va de même pour les conseillers commerciaux qui sont au cœur de la relation client. Nous pensions avoir compris que l’important à la Générale de Téléphone était de capitaliser sur l’humain et non sur les dérives que des objectifs peuvent entrainer.

A la CFTC, nous vous demandons de revoir vos ambitions à la baisse, et de nous présenter dans 3 mois les répercussions des effets que cela aura eu sur la part variable tant pour la ligne managériale que pour les conseillers commerciaux.

Fin de déclaration

 

 

 

 

section syndicale CFTC

Related Posts

Déclaration préalable CFTC uu CSE du 19 mai 2022

Les congés payés que nous avons acquis au cours de la période du 1er juin 2020 au 31 mai 2021 doivent être pris au plus tard le 31 mai 2022, sinon ils risquent d’être perdus.

Les congés payés que nous avons acquis au cours de la période du 1er juin 2020 au 31 mai 2021 doivent être pris au plus tard le 31 mai 2022, sinon ils risquent d’être perdus.

Déclaration préalable CFTC au CSE du 23 mars 2022

Déclarations CFTC au CSE du 16 décembre 2021